24 décembre 2012

La ligne verte - Stephen King

RÉSUMÉ

Paul Edgecombe, ancien gardien-chef d'un pénitencier dans les années 30, entreprend d'écrire ses mémoires. Il revient sur l'affaire John Caffey - ce grand Noir au regard absent, condamné à mort pour le viol et le meurtre de deux fillettes - qui défraya la chronique en 1932.

La ligne verte est le reflet d'un univers étouffant et brutal, où la défiance est la règle. Personne ne sort indemne de ce bâtiment coupé du monde, où cohabitent une étrange souris apprivoisé par un Cajun pyromane, le sadique Percy Wetmore avec sa matraque et Caffey, prisonnier sans problème. Assez rapidement convaincu de l'innocence de cet homme doté de pouvoirs surnaturels, Paul fera tout pour le sauver de la chaise électrique.


MON AVIS

Ça faisait un bon bout de temps que je voulais voir le film, duquel on me parlait en bien, même en très bien. Mais j'ai décidé que je voulais lire le livre avant. Je l'ai donc emprunté à ma bibliothèque. J'avoue que je ne savais pas trop à quoi m'attendre, sauf que ça se passait en milieu carcéral, et qu'il y avait une petite souris.

Donc, puisque je ne connaissais pas vraiment l'histoire, j'ai pu en profiter pleinement, mais aussi l'apprécier pleinement, à sa juste valeur. Parce que je pense que l'on peut dire que La ligne verte est une grande oeuvre. Je n'ai pas eu de coup de coeur pour ce roman, mais il m'a quand même beaucoup plu, mais surtout, il m'a touché.

J'ai trouvé que Stephen King avait très bien travaillé ses personnages. On s'attache à eux (pas à tous, bien entendu, comme Percy Wetmore ou Wharton), mais la plupart des autres, on s'y attache réellement. En particulier John Caffey et Paul Edgecombe. Même Delacroix malgré les horreurs qu'il a commis ! King a su faire ressortir sa part d'humanité. C'est assez particulier, je trouve, surtout dans un milieu comme celui-là, c'est-à-dire, dans le couloir de la mort. On s'attend à détester ces hommes, mais pour certains, ce n'est pas le cas.

L'histoire de John Caffey m'a beaucoup touché. [Spoiler]C'est tellement triste à la fin, lorsqu'il dit que malgré le fait qu'il ne soit pas coupable, il désire mourir quand même, à cause de toutes les atrocités donc il a connaissance dans le monde. C'est triste et touchant aussi.[Fin du spoiler] C'est un personnage vraiment doux, sensible, malgré qu'il soit gigantesque et peut, de prime abord, laisser une impression de danger. Mais c'est tout le contraire, lorsqu'on apprend à le connaître en même temps que Paul et les autres. Et puis on à Mister Jingles. Une petite souris tellement adorable ! J'aime beaucoup la présence de ce personnage, c'est une merveilleuse idée qu'a eu King, je pense.

Je n'ai franchement pas trouvé de longueur à ce roman, mais je pense que ce sont les moments où Paul est plus âgé et qu'il nous parle qui ont fait en sorte que je n'ai pas eu de coup de coeur pour ce roman. Cette façon de procéder m'a plu, mais malgré cela, j'ai moins accroché à ces moments.

En conclusion, je ne trouve pas que La ligne verte est un chef-d'oeuvre, comme certains le disent, mais c'est indéniablement une grande oeuvre, qui je pense, mérite d'être lu. C'est dramatique, mais oh combien touchant. Nous avons droit à des personnages attachants et magnifiquement bien travaillé. Une histoire qui fâche, qui irrite, qui rend triste (eh oui, je n'ai pas échapper aux larmes... !), mais qui fait aussi sourire. Ce roman nous fait voir les deux côtés de l'humain, le bon et le mauvais. Je ne regrette pas du tout de l'avoir lu !

J'ai lu - 509 pages
v.f. de ''The green mile''

14 commentaires:

  1. À l'époque je ne lisais pas, j'ai donc vue le film, et effectivement très touchant. Bon, 3h de film si je me rappelle bien, mais pas grave, je le réécoute à chaque fois qu'il passe, s'il ne passe pas trop tard car je me couche tôt étant malade.

    J'ai adoré se ''film'' et qui sait, lirais peut-être le livre quand même :) doit avoir plus de détails sur certaine chose, mais tu me donne le goût de l'écouter loll.

    Joyeux temps des fêtes :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Étant donné qu'il fait 3 heures, il est donc très bien adapté. D'ailleurs, même si le film est très bon, je me suis un peu ennuyé à certains moments, puisque je venais de lire le livre... Mais je pense bien le revoir un de ces jours. =)
      Et je te suggère aussi de lire le livre.

      Joyeux temps des fêtes à toi aussi Manu !

      Supprimer
  2. Je n'ai vu que le film mais il m'avait énormément plu. Tu penses le regarder d'ici peu pour comparer ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est déjà fait ! =)

      C'est très bien adapté. Je me suis un peu ennuyée (que légérement, par contre), mais je venais de lire le livre, donc ça s'explique très bien. L'un comme l'autre valent la peine. =)

      Supprimer
  3. J'ai autant adoré le livre que le film ! Vraiment un livre hors du commun qui fait réfléchir sur le mall dans ce monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord avec toi ! =)

      Supprimer
  4. Quoi, pas de comparaison avec le film? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être que ça viendra ! ^^
      Je manque beaucoup de motivation pour les chroniques de films. Je sais jamais quoi écrire.

      Supprimer
  5. J'espère avoir l'occasion de le lire bientôt. En tant qu'adepte de King, je ne peux décidément pas le rater. ^^ Merci pour ta chronique Lau ! :)

    RépondreSupprimer
  6. Je suis d'accord avec les moments où il raconte sa vie ç georgia pines, c'est vraiment ennuyant.Sinon sur l'ensemble,c'est bien :)

    RépondreSupprimer
  7. Ah j'ai adoré ce roman, l'histoire est bouleversante et heureusement qu'il y avait Mister Jingles pour apporter un peu de rire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de voir que tu as apprécié. =)

      Supprimer

Merci pour votre commentaire, il sera lu avec attention ! =)